La maternité: choix personnel

8 juin 2018

Les Chroniques

Et si on parlé de la maternité? Mais surtout du choix de la maternité? J’ai conscience que le sujet ne va pas intéresser tout le monde et va en vexer plus d’un… mais j’ai quand même envie d’en parler sous l’angle « grossesse à risque », ce qui fût mon cas, et surtout envie de lâcher un coup de gueule contre ce « mouvement pro-vie »… j’ai même du mal à le taper tellement il me tape sur le système.

Quand je suis tombée enceinte, je n’arrivais pas à être heureuse… trop de pression… En même temps quand on vous répète que vous êtes dans la catégorie « grossesse à risque » pour raison cardiaque et que même l’anesthésiste veut vous le déclencher en avance, par peur de je ne sais pas quoi (je n’ai pas cherché à savoir…) ça fait réfléchir. Je me suis souvent demandé si je n’avais pas fait une bêtise. L’impression de jouer à la roulette russe avec ma vie. Pour qui? Un petit fœtus que l’on ne connait pas? Qui il (ou elle) sera? Vais-je le regretter? Vais-je le garder? Oui je me suis posé la question. J’avais tellement fait attention à ma santé pendant 29 ans que bon, on ne prend pas cette décision à la légère. Quand bien même j’ai fait le choix d’arrêter la pilule, en tant qu’adulte responsable, le jour où j’ai vu le test de grossesse positif, je me suis de nouveau reposé la question. Et passé les 3 premiers mois, de nouveau… Toute ma grossesse j’ai eu peur d’avoir fait une bêtise. Je sais que certaines femmes vont se reconnaître dans cette situation. En effet, quand on vous explique pendant bien 5 ans que vous ne pouvez pas avoir d’enfant à cause d’un problème cardiaque, que c’est trop risqué, et qu’un beau jour (miracle!) vous pouvez finalement tomber enceinte « mais si possible rapidement, avant tes 30 ans » (dixit mon cardiologue); ça fait un peu réfléchir et niveau ascenseur émotionnel, c’est pas mal!

Lors de mes premiers rendez-vous aux cours de préparation à l’accouchement, j’ai eu le sentiment d’avoir pris la place de quelqu’un d’autre. La sage-femme m’a demandé « qu’elle est ton projet de grossesse? » heu…Mon projet de grossesse … (Je n’y avais jamais réfléchi. Projet associatif oui, mais grossesse, non… je vois pas.) Je lui ai répondu : Ne pas mourir?… (non ce n’est pas une blague!) Je n’ai jamais eu le sentiment d’avoir un projet de grossesse, sinon juste celui de tenter ma chance avant que je ne puisse plus avoir ce créneau qu’il m’était accordé pour tomber enceinte. Je me suis même demandé si je voulais vraiment des enfants où si ce n’était pas la pression sociale ou un instinct animal de reproduction… mais c’est un autre débat!

Finalement tout c’est bien passé. Faut dire que j’ai tout fait pour. Examen, régime… et puis aujourd’hui, mon fils à 1 an et je repense à cette période, à ce stress et alors je pense à tout ces extrémistes qui sont contre l’IVG, pour « le droit à la vie »…

Comment est-ce possible d’être contre le choix personnel des uns et des autres de disposer de leur corps. De pouvoir mettre un terme à une grossesse si vous mettez votre vie en danger. Doit-on mourir pour nos enfants avant même de les avoir rencontrer? Pour le « droit à la vie »?… Ça me fait doucement rigoler. Ce discours n’est-il pas juste complètement obsolète et ces gens là n’ont-ils vraiment rien d’autre à faire que de juger le choix personnel d’une femme? De s’immiscer dans leur vie privé?

Je veux dire, il n’y a pas de problème plus grave dans notre société à aborder? Ils veulent préserver la vie, mais allez-y! Battez-vous contre l’extinction des abeilles qui est très grave pour les futures générations. Battez-vous pour la préservation de la nature, la pollution des fonds marins et de l’air. Battez-vous pour ces décisions gouvernementales qui n’ont ni queue ni tête et qui nous prennent pour des incultes et des débiles, nous petites gens d’en bas. Battez-vous pour la liberté d’expression et l’oppression des peuples. Battez-vous pour les enfants qui sont entrain de mourir de faim, de soif et sous des pluies de missile dans les pays voisins! Vous, qui faites les malins avec vos pancartes « droit à la vie »!!!!…

PUTAIN, il y en a des combats à mener en 2018 non?!!! Celui de la reconnaissance et du droit à la liberté de disposer de son corps, que ce soit à travers des sujets tels que l’IVG où celui de l’homosexualité, c’est un sujet dont on se fou! Mais vraiment! Laissez les gens choisir leur partenaire et prendre leur vie en main avec ou sans enfants, qu’est ce que ça peut vous faire? Tournez le regard ailleurs et ouvrez vos yeux. Bon nombre d’événements atroces se passent à côté de chez vous et requiert toute votre énergie, au lieu de la gaspiller pour ça. Pour des femmes qui ont le droit de choisir si oui ou non elles veulent avoir un enfant et si elles estiment qu’elles mettent leur vie en danger. Ou pire quand elles ne l’ont pas souhaité… Vous connaissez le viol???

Bref, que de débat stérile pour quelque chose qui ne les concerne pas, tout simplement. J’ai beaucoup de mal à comprendre ces gens là. J’ai beaucoup de mal à me dire qu’ils pensent avoir le droit de rentrer dans les vies privés des femmes, des couples. Est-ce que je vais chez eux moi, les critiquer sur leur mode éducatif où sur leur manière de manger, boire, fumer, pisser…

Je rigole en repensant à une réplique de film qui à bercé mon enfance « est-ce que j’vous demande si votre père pu du cul ou si votre mère fait le trottoir? » Les cinéphiles reconnaîtrons!

Bon voilà…

Bon combat à tous! Et pensez aux priorités s’il vous plait …

Pour alimenter le débat,

  • Un peu de rappel historique avec l’association Adéquations
  • Exemple de lutte POUR le droit à l’avortement sur Arte regard 
  • Mouvement CONTRE l’avortement : « Les Survivants« 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus